RECONVERSION ET ENTRETIENS

SALUT LES MILOUFS !

 

Aujourd’hui, on cause reconversion et dans re-con-version, il y a c…ivil ! 

On passe du côté lumineux de la force.

Bref, je ne vais pas vous trouver un boulot, déjà, parce que je n’en ai pas envie, on était beaucoup mieux à ramper dans la boue… Mais surtout parce qu’il faut faire les choses dans le bon ordre.

On va commencer par le début : 

Pensez spécialisation

Si vous étiez engagés comme militaire du rang finissant major, vous avez dû faire le tour de la terre, rencontrer du monde et changer de spé !

  • Infanterie
  • Recrutement
  • Restauration
  • Bureau des sports… 

J’vais pas vous l’apprendre, une carrière militaire… c’est hyper varié. 

Posez-vous la question :

Je bosse dans la sécu parce que je suis un combattant, une bête de guerre ? 

Ou alors, je trouve un taff dans le domaine sportif parce que j’ai fini major au bureau des sports ? 

Ne vous mettez pas d’oeillères, restez à l’écoute d’opportunités.

En clair si vous deviez suivre un schéma pour la suite de votre carrière militaire, ce serait celui-ci: 

– Envie

– Compétences

– Demande du marché 

On passe directement au deuxième point :

Savoir se vendre

Les entretiens, vous avez déjà testé ? 

On est pas dans le bureau du C2 là ! Pas de drapeau à saluer, pas de demi-tour droite… Là, il faut juste se vendre ! 

Vous n’êtes plus capitaine, vous n’avez plus de galons. Vous n’êtes qu’un homme parmi tant d’autres. Alors on y va pas les mains dans les fouilles, c’est pas du talent qu’il vous faut, c’est de l’entraînement.

 

Reconversion
entretien reconversion

 

Un autre truc que vous savez faire : soigner le style 

On oublie le jargon militaire du style affirmatif, AD la plage et couilles de loup. 

Les civils aiment les mecs chevelus alors on met donc la coupe de cheveux de GI-Joe au placard. Par contre, gardez votre rigueur et la tenue impeccable qui va bien.

La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez vous asseoir sur une chaise, le repos réglementaire n’est plus obligatoire. Ne vous mettez pas à faire des pompes pour passer le temps par contre ! 

Allez y molo sur l’armée 

Je vais vous déglinguer le moral mais : vous n’êtes plus militaire ! Alors, ne mettez par l’armée à toutes les sauces ! 

Votre recruteur sait que vous êtes issu de ce milieu, inutile de lui rappeler toutes les 5 secondes… « Oui, chez nous dans l’armée on fait ci, et ça… »

Bim, Échec mission !

Ne tombez pas dans l’extrême inverse en reniant votre passé mais parlez plutôt de vos années de services ! Il faut montrer que vous êtes passés à autre chose. 

Comme dans l’armée : Mettez vos compétences en avant !

On a parlé des compétences tout à l’heure et la les gars, on rentre dans le dur pour réussir un entretien d’embauche. 

Réfléchissez en amont à votre utilité. Il ne faut pas se faire de nœud au cerveau,vous prenez ce que vous savez faire et vous les transposer dans le civil.

Par imitation vous connaissez, non ? Alors action. 

Un exemple vite fait : 

Vous êtes lance patate et vous gérer un groupe. 

Question : En quoi balancer des obus de 120 va vous aider pour votre profil ? 

Réponse : Management d’une équipe sous pression, logistique etc.

Pigé ? Facile.

Il faut bien penser que le service militaire n’est plus d’actualité depuis belle lurette, donc votre recruteur pannera que dalle à ce que vous allez lui raconterez ! 

Alors bord*** parlez la même langue que lui !

Une astuce complémentaire :

Si vous voulez intégrer une PME, jouez sur le fait que vous avez travaillé avec de petites équipes et de petits groupes. Dans la tête du civilos de base, l’armée est une énorme institution et vous êtes juste un gugus noyé dans la masse…

Prouvez lui le contraire ! 

La dernier truc important : le salaire

Les gars, il va falloir vous faire violence sur un acquis : la solde. 

Finito ! Maintenant c’est un salaire. Nombreux sont les militaires à ne pas négocier un salaire lors de leurs entretiens : Grosse grosse erreur ! 

Vous avez une valeur, il faut gratter au maximum. 

Allez, ça va l’faire. 

Rompez !