La popote

Tu croises un vieux cabot-chef, il te cause d’un endroit bien péchu. 

On y trouve des bières, de la bouffe, des bières, des mecs qui racontent leurs guerres, de la bouffe, des bières, des jeux à la c**, de la bouffe et des bières ! 

Tu dois voir ça avant de bouffer les pissenlits par la racine ! 🤩

T’y vas avec le 1ère classe Deumingoche.

Vous arrivez devant une porte, tout au fond d’un couloir. 

Deumingoche entre.

Il fait quelques pas… Et là, une ombre passe et le fauche ! 🥷🏻

T’entends le bruit du mec qui s’éclate contre un mur.

Puis des dizaines de rires. 

Tu piges que dalle, t’as ton menton qui touche le sol tellement ta bouche est ouverte. 

Le Sergent Bratass alias le boss final, fait irruption dans l’encadrement de la porte. 

Pour être exact, un bout du Sergent.

Sa tête et un bras.

Le reste passe pas.

“Oh néné, quand on entre dans la popote, on salue”

La popote ?! 🤔

“Reçu sergent” 

Tu vérifies que tes valseuses sont bien accrochées, tu franchis le pas de la porte et tu te fous au garde à vous.

Tu regardes 👀 autour de toi. 

Y’a une cuisine, des tables, des chaises, un bar, une télé, des canapés…

Et des têtes connues :

🤪 Le Caporal-Chef Boulon : 
Il te salue en levant sa bière. Il est accroché au bar par le ceinturon pour pas tomber par terre.

⚡️ Le Chef Éclair : 
Il est en train de faire des montées de genoux dans un coin en buvant de l’eau. Il se chronomètre.

💪🏻 Le Sergent Bratass (évidemment) :
Sourire aux lèvres, il désincruste Deumingoche du mur et le met en PLS. 

Y’a aussi toute une ribambelle de cadres qui ont arrêté de causer et qui te regardent. 

On t’interpelle : 

“Qu’est ce que j’te sers épaules de salamandre ?”

C’est un caporal, derrière le bar. 

Tu regardes sa bande patro : “D. POUILLEUR” 

Le type attend pas ta réponse et te donne un burger avec une binouze. 

❌ “Euh, nan mer…”

T’as pas fini ta phrase que le CCH Boulon et le SGT Bratass sont de chaque côté de toi et te regardent. 

Tu sens le souffle du CCH, t’es pas loin du coma éthylique. 

Tu te tournes vers le sergent mais à la hauteur de tes yeux, c’est ses pecs. 

Pris en tenaille entre Depardieu et Hulk tu te résignes :

“Merci Caporal, combien j’vous dois ?” 😰

Une fois délesté de ton pognon, tu vas t’asseoir. 

Bordel mais c’est super bon ! 

C’est décidé ! Tu mangeras toujours ici ! 

Et voilà, t’es foutu. 🤷🏻‍♂️

Le compte rendu